Rechercher
  • raphaelleduchateau

LE MEDICAL TRAINING

Dernière mise à jour : 10 nov. 2021

Pourquoi ?

Le but de cet entrainement est de faire participer activement l’animal à ses soins afin de : gagner en sécurité (autant pour le soigneur que pour l’animal), de faciliter l'intervention, d'apporter un confort de travail, un gain de temps, une meilleure qualité de soin et des maladies prises à temps (l’animal étant vu plus régulièrement), entrainant ainsi un stress largement limité.


Vous imaginez bien, soigner un animal sauvage est loin d’être simple et demande : temps, patience et connaissances. Ce qui amène facilement à l’utilisation de contentions. Sauf que cette manipulation occasionne un stress très important ce qui peut provoquer diverses blessures, avortements, voir la mort pour les cas extrêmes (risque de décès pour certaines espèces les plus fragiles lors de l’anesthésie…).

Favoriser le bien être-animal est primordiale. Plus l’animal aura la possibilité de faire ses propres choix, soit, le CONTRÔLE de la situation, plus il sera détendu. Lors des entrainements, des liens commencent à être tissés et l’on obtient confiance, calme et décontraction. On développe leur réflexion, leur autonomie, et l’on permet aux introvertis d’oser proposer et on laisse la possibilité aux émotifs de nous donner leur consentement ou non en fonction de leurs ressenti. Comment ?





On entraine l’animal à se placer dans diverses positions, à venir au contact, suivre, ou au contraire, rester immobile. Lever ses pattes, montrer le ventre, les oreilles, l’inspection du corps, se faire tondre, ouvrir la bouche, accepter les prises de sang, la collection d’urine, les injections, à rester immobile pour une radio, etc. Bref, il est possible de les préparer à énormément de choses tant que l’on est suffisamment imaginatif. L’entrainement consiste à apprendre des mouvements grâce aux principes de l’apprentissage associatif classique, opérant et non associatif.


Le renforcement positif entre en jeu, grande source de motivation créant un animal volontaire ! Suite à une proposition de la part de l’individu, le clicker training va permettre de marquer précisément les comportements voulus grâce à l’association du son (marqueur) suivit d’une récompense. Étape par étape, on guide vers la réponse attendue.

Les outils sont adaptés en fonction de l'individu et de l'objectif final . Quelques exemples :

- Pour marquer les différents comportements, il est possible d’utiliser un clicker « normal » pour les animaux terrestres, un sifflet à ultrason pour les mammifères marins, et un clicker lumineux pour des animaux sourds ou les poissons. - L'utilisation d’une cible ou de leurre permet de maintenir l’attention de l’animal pendant les manipulations à un endroit précis et ceux par contact direct ou protégé afin de rester en sécurité : un tapis sur lequel l'animal devra venir y placer ses antérieurs et ainsi rester immobile peut être une bonne aide visuelle.



Il y a énormément de choses à dire sur le sujet, étant très riche en apprentissage ! Cet enseignement est accessible pour tous les animaux, tant que respect, connaissance de l’animal et de son apprentissage il y a.

Les deux principales raisons pour lesquelles le medical training est peu connu dans le monde équestre est qu’il est bien plus facile de contraindre un cheval qu’un rhinocéros 😅. Si il est possible de parer un éléphant 100% au R+, alors pourquoi pas notre poney 😄

Alors continuez d’en apprendre sur le sujet et c’est parti ! Bien souvent on commence les manipulations lorsqu’il y a déjà un problème de santé. Prenons les devants pour que notre animal s’y habitue et apprécie les soins avant qu’une douleur s’y ajoute :)


Je vous laisse avec cette petite vidéo. Un moment avec nous lors de la prise de sa température, contrôle de l'état de sa bouche, de ses yeux, de ses pieds, l'utilisation du stethoscope et du jet d'eau.


J'espère que cette première prise de contact avec ce sujet vous aura été utile, à bientôt !



14 vues0 commentaire